Blog antirouille - MINIUM

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mondes parallèles

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 15 décembre 2007

Allo ? Non, ce n'est pas la boucherie Sanzot

Je suis en liste rouge. De toute façon, le téléphone n'est jamais branché. Il y a peu, c'était officiellement parce que l'internet en RTC empêchait les appels simultanés... Mais en fait, je n'aime pas le téléphone. J'angoisse un peu quand il sonne parce que je suis assez nerveuse. Et puis je dors à n'importe quelle heure (enfin quand j'y arrive et surtout le matin). Ce sont rarement des bonnes nouvelles, et puis j'ai pas de sous pour acheter un téléphone correct (sans fil, où on entend bien, où on sait qui appelle, et même en plus il serait beau...) et pas envie non plus de donner plus de sous au Pamplemousse pour la présentation du numéro... d'ailleurs la dernière fois où je m'étais renseignée ce n'était pas disponible chez nous, comme d'autres services pour lesquels ils m'envoient pourtant des pubs. Depuis qu'une machine bizarre appelait à n'importe quelle heure du jour et de la nuit pour dire "transmetteur deux un zéro...", il a été définitivement débranché. Pour quelqu'un qui se lance dans une activité d'indépendant, ça... enfin je sais bien que ça le fait pas, quoi :o)

J'ai un portable. Pour la famille, les amis, les urgences (je ne viens jamais à bout de mon forfait mensuel d'une heure). La sonnerie est coupée aussi le plus souvent. Parfois, j'oublie même de l'allumer quand je suis dispo. Mais je le regarde 2 ou 3 fois par jour pour voir si j'ai eu un appel.

Je suis en liste rouge, donc. Et très peu de gens ont mon numéro. Eh bien depuis hier, je consulte ma messagerie, et là je vois 7 à 8 appels dont certains répétés 4 fois, de 8h du mat à 20h, des numéros de portable mais surtout des numéros locaux proches de ma commune. Et pas un message.

Je pige rapidement le truc : l'hebdo régionnal sort le jeudi matin, il y a un couillon qui a mis par erreur mon numéro dans son annonce. Aujourd'hui, rebelote. Mais là... oui, il y a UN mec qui a laissé un message ! "Bonjour, je vous appelle pour l'annonce que vous avez passée... pour la Lada 4x4". Bingo ! Et gros éclats de rire. En effet, ma mère a eu 2 Lada 4x4 dont une achetée neuve, et je peux vous dire que toutes les blagues qui circulent à propos de ces voitures ne sont pas des histoires mais la réalité ! Toute mon adolescence, ces bagnoles ! :o)

Alors qu'un mec se gourre et mette mon n° sur une annonce, c'est un hasard. Mais que ce soit pour une LADA !! Je craaaaaque ! :o)

jeudi 26 avril 2007

Est-ce-que la petite lumière du frigo...

Est-ce-que sous Windows un écran se met en veille quand il est éteint ? :o)

mardi 9 janvier 2007

T'es vert

J'en ai de la chance d'être insomniaque et de pouvoir profiter des titres exceptionnels des journaux de nuit. Régulièrement, on a droit dans la presse aux résultats édulcorés d'une enquête dont le sujet essentiel faisait frissonner d'inquiétude au milieu de la nuit les masses blotties dans leur lit.

Pourquoi parle-t-on de celle-là et pas des dix autres ? Je ne sais pas si ça a une attachée de presse, un petit résultat d'enquête, mais j'imagine qu'il doit être bien couvé par sa maman du service communication de la-grande-boite-qui-a-commandé-l'étude (Allemande ce coup-ci, parait-il). Couvé donc, et lancé dans la vie d'un grand coup de main à plat dans le dos en direction de l'AFP.

Cette fois-ci, il s'agit de thé.
Le thé comme beaucoup d'autres produits est, on le sait, une substance tantôt nectar de la vie éternelle, tantôt poison. Sa consommation nous empêche de fixer le fer tout en bombardant notre organisme de salves nourries de radicaux libres, mais est aussi bénéfique pour l'esprit, et la ritualisation véhicule une image apaisante avant même qu'il soit bu.

D'après ce que j'ai compris, la caféine contenue dans le thé favoriserait l'élasticité des artères. SAUF ! Sauf sauf sauf... si on y met du lait. Là, c'est mau-vais. Bon d'accord. Mais ce n'est pas tout : le thé vert semble échapper à cette logique pour 2 raisons :

- parce qu'il contient plus d'anti-oxydants
- et parce que par tradition on ne met pas de lait dans le thé vert ! (arghhhhhhhh !)

Bon, moi je jette l'éponge :o)

mercredi 22 novembre 2006

Après-midi d'hiver

C'est l'hiver. Bon, ok, au niveau du calendrier on est encore en automne. Bon c'est l'automne hiver, alors. C'est l'automne hiver et il pleut. J'aime bien. J'aime bien cette fraîcheur, les arbres qui rougissent puis perdent leurs feuilles petit à petit, silhouettes dégingandées. Il fait froid dehors, pas encore tout à fait assez pour qu'il neige ceci dit. Il fait frais dans les pièces de la maison, sauf autour de la cuisinière à bois, et dans la salle de bains, parce qu'il ne faut pas déconner non plus.

Oui, j'aime bien me couvrir, mettre des vraies chaussures, faire du feu, laisser mijoter une cocotte sur le coin de la cuisinière, ajouter une couette sur le lit et me blottir dessous, y accueillir les chats.

Le médecin interrompt les soins pour mon oncle. En un sens, je suis rassurée que ce soit possible, et je pense qu'il doit y avoir un bien-être à passer des soins aux soins palliatifs, mais je me demande comment on arrive à le décider quand on est un très proche, comment on le prend.

Comment appréhender la fin de la vie, la mort, le néant, même s’ils sont dans l’ordre des choses. Comment concevoir que ces vies si longues passent si vite. Comment l’esprit humain peut envisager sa propre disparition. L’approche de la mort déchaîne des torrents de pensées insoumises et vaines.

jeudi 17 août 2006

La vie des meubles

Avant d'emménager il y a presque un an au milieu de quelques meubles de famille, je n'en avais jamais eu d'anciens ni de massifs. Déjà, j'ai plutôt du goût pour les choses simples et fonctionnelles, et puis ce n'est pas un domaine où j'investis. Le mobilier s'est constitué au fil des dons, de la récupération et des super-promos d'étagères en kit à 15 euros.

Eh bien il semblerait que ces meubles –qui ne sont pas réellement âgés mais qui ont parfois une histoire- aient leur vie propre, et même respirent comme nous :o) Cet été, je livrais une guerre sans merci à la chaleur. J'ouvrais les fenêtres dès qu'il faisait plus frais à l'extérieur, je créais des courants d'air dont le trajet était savamment étudié, j'ai parfois changé de pièce pour dormir… et j'ai découvert qu'ils émettaient des craquements aux moments où moi aussi je percevais les changements d'atmosphère, comme s'ils exhalaient leur lassitude d'un soupir.

Je croyais donc les connaître, au moins un peu, surtout cette armoire : depuis un an, je pose les yeux sur elle plusieurs heures par jour. Non pas que je la trouve spécialement belle, mais à cause de la configuration de la pièce. Pas très ancienne, ni belle ni moche à mon goût, haute, elle a deux miroirs sur les portes. Une sorte de sculpture baroque orne le sommet et une planche décore le bas, entre les 2 pieds (ça se voit que je n'y connais rien ?). Elle n'est pas très profonde, m'obligeant à plier mon linge en 3 au lieu de 2. Ses portes grincent d'une manière qui m'est désagréable, mais doivent être grandes ouvertes pour accéder au lourd et minuscule tiroir que j'ouvre à l'aide d'un tournevis ou d'une ficelle. En résumé, je ne lui portais pas d’affection spécifique, mais je suis en train de la reconsidérer.

Ce soir, je me dis que je vais glisser l’aspirateur dessous, par flemme d’aller le ranger. Je vise l’endroit où la découpe de la planche est la plus haute, il est possible que ça passe au millimètre, et oh ! Surprise ! La planche bouge un peu, tout le bas est un tiroir !! Ni mon copain ni moi qui sommes plutôt curieux n’avons soupçonné ça ! Et que dire des chats qui font des pattes antérieures et postérieures pour y rentrer, en reniflent le bas des portes pendant des heures et n’ont jamais manifesté le moindre intérêt pour cette partie basse.

J’aime quand les choses qu’on connaît depuis longtemps nous apportent encore des surprises.