Vous espériez la bonne grosse engueulade, hein ? Ce n'est pas encore prévu au programme et en fait... ça n'arrivera pas. C'est comme la dissuasion nucléaire. Quand tu entends que ça démarre, tu fais : "HEIN ? QUOI ? J'AI FAIT QUOI ?" Genre tu vois, il y a un mètre cube de flotte, de crottes de souris, de tournevis torx divers, 2 tiroirs pleins de vaisselle sale au milieu de la cuisine, et il te dit que tu as marché dans l'eau et fait des traces sur le carrelage qu'il vient de nettoyer. Il devrait me remercier pour avoir tenté de lui démontrer le ridicule de sa remarque.

Parce que oui, 20 secondes après le lancement du lave-vaisselle, ça dégoutte de flotte de partout. Et euh... bien sûr, je commence par penser qu'il ne faut pas que ça salisse la cuisine. Je cours pour trouver des serpillères, elle est drôlement en pente, cette cuisine, ça va couler sous les meubles qu'on peut pas aller dessous. Heureusement que je ne suis pas manchotte en cas d'urgence, quand même. Je l'attends "tranquille" :o} Là, j'ai fait une connerie. Pas parce que je l'ai attendu. Parce que j'ai commencé à éponger avant de débrancher. Pourtant, je sais. Donc débranchez toujours un appareil électrique avant de toucher à l'eau qui l'entoure. J'ai pas pris le jus. Ne vous excitez pas, c'est pas aussi drôle ce que je raconte, ça se saurait.

Je "savais" ce qu'il se passait. Je l'avais prédit en quelque sorte. Mais quand on est parano et angoissé/pessimiste, on n'ose pas insister. Pourtant, si ce lave-vaisselle neuf (qui a toute une histoire de grand-mère radin) m'avait écoutée, il se serait attendu depuis longtemps à se faire ronger les entrailles par les souris que les chats installent dans la maison.

En résumé, on a trouvé un cadavre de souris (qui devait être innocente dans l'histoire) et quand je me suis penchée pour comprendre, une autre m'a fait comprendre que je la dérangeais. J'ai pris un quart d'heure et beaucoup de diplomatie pour dire que si, une souris pouvait rentrer dans le socle du lave-vaisselle, par-là. Autour et dans le LV, il y avait tout ce qu'il fallait comme excréments de cette saloperie de rongeur pour que ça aie une odeur bien désagréable.

La machine était démontable et on a découvert qu'un lave-vaisselle récent, c'est un sacré truc, c'est autre chose qu'une machine à laver. Ne serait-ce que le réservoir ergonomique qui est sur le côté. La panne était celle que je soupçonnais, un tuyau interne était bien rongé, aucun doute. Trouver du tuyau renforcé (à cause de la pression de l'eau) c'est faisable si on pense à couper un morceau du pulvérisateur de jardin. Finalement, il ne s'est rien passé, hein ?

Voilà. Si vous vous ennuyez le dimanche après le ménage de ouf et avez peur de vous retrouver en tête à tête, rongez le tuyau d'arrivée d'eau du lave-vaisselle, ça occupe.