Non sans un début d'engueulade avec LE méchant chasseur et après que son chien blessé, égaré chez nous ait failli nous mordre. Quand on sort sur sa terrasse de nuit, qu'on ne voit rien et qu'on entend un "grrrrrrrrr" grave et hostile... enfin moi en tout cas je me carapate de trouille primaire.
Il faut bien que je note de trouver une solution avant la réouverture (et avant ça il faudra avoir mis des pièges à champignonneurs :o) Mais bon, pour l'instant cette menace angoissante, ces exhaltés armés et leurs chiens affolés sont éloignés.

Les animaux "sauvages" réapparaissent et comble de bonheur ils n'ont pas l'air d'en vouloir à l'espèce humaine. Les sangliers ont déminé tout l'espace autour de la maison, et semblent nous dire de leur foutre la paix quand ils mangent leurs vers de terre dans le calme. Les chevreuils montrent leur petit ponpon blanc, les chats sont beaucoup moins stressés (sauf par un de leurs congénères qui aimerait bien venir goûter le menu spécial de la maison).

La seule crasse que la nature nous fait en ce moment, c'est l'éclosion des chenilles processionnaires du pin. Ces chenilles forment des cocons dans les pins pour passer l'hiver et sortent au printemps. Elles se déplacent alors en file indienne (d'où leur nom, hein) pour aller s'enfouir dans la terre. Elles ont des poils volatiles et très urticants, dangereux pour les personnes et les animaux domestiques. On a failli perdre notre minette il y a quelques années, à 5 minutes près. Cette inconsciente avait joué avec ce qui ressemblait à une ficelle et sa gorge avait enflé.
Ces saloperies sortent plus tôt cette année parce que la température est très douce.

Un peu trop douce à mon goût d'ailleurs. Je manque de froid. Oh, c'est sympa pour la dépense de fuel, mais justement ça n'assainit pas assez le terrain et il y a des chances pour qu'on voie des puces, tiques, sauterelles et autres parasites pulluler cette année. Bah... s'il n'y a plus de saisons, au moins ça veut peut-être dire que je n'aurai pas trop chaud cet été.

Le calme dans les bois après la fermeture de la chasse ? Les 10° au plus frais de la nuit ? Les jours de plus en plus clairs ? Je ne sais pas ce qui les motive, mais qu'il est doux d'entendre les oiseaux siffloter quand j'ouvre la fenêtre au petit matin pour changer l'air !