Encore une insomnie.
Et qui c'est qui me fait peur ? La chaleur. Elle s'incruste la journée mais refuse de ressortir la nuit s'amuser avec ses copines les températures fraîches. La seule vue des courbes de température de ma station météo me fait transpirer. Plusieurs degrés de plus qu'hier et certainement moins que demain, et ça remonte, là ! ça n'a pas le droit !

Eh oui, la chaleur est depuis toujours mon ennemie (mais peut-être encore plus depuis que j'ai pris un nombre non négligeable de kilos :o) Je peux recommencer à jouer à mon jeu favori : surveiller à quel moment les courbes se croisent pour savoir si j'ouvre ou ferme les fenêtres, dont certaines qui attendent encore que je les équipe de moustiquaires.

Comment lutter ?
- La clim, ça ne correspond pas à mes idées. Et puis je n'aurais pas les moyens d'avoir un appareil de qualité : juste un truc qui fera un bruit monstre, que j'aurai du mal à bricoler pour lui faire expulser son air chaud... qu'il remplacera mécaniquement par de l'air du dehors, encore plus bouillant.
- Le puits canadien, ce n'est pas envisageable dans l'immédiat.
- Le ventilo c'est pas mal, je reconnais. Surtout si on doit bosser à son bureau, qu'on se met à poil avec une serviette mouillée autour de soi. Mais 1) il faut bosser tout seul 2) il faut prévoir qu'on va avoir un torticolis. Et puis tant qu'on est éveillé, ça va, mais pour dormir le bruit se révèle un peu pénible.
- Bricoler le ventilo pour mettre devant l'air expulsé des gants contenant des glaçons, oui, je l'avais fait en 2003. Beaucoup de bordel pour pas grand chose. Et quand il fait chaud ET humide dans la pièce...bon.
- La vigne vierge, il va lui falloir quelques années pour recouvrir la maison...

Je pourrais essayer de m'habituer à la chaleur. L'année où j'avais passé 3 mois en Inde pendant l'hiver, j'ai beaucoup moins souffert des températures élevées l'été suivant. Oui mais... il faut vraiment en avoir le courage. Se forcer à quitter la relative fraîcheur de la maison pour aller s'activer en plein cagnard... ça confine au masochisme, non ? :o)

Me reste quelques jours pour trouver une solution géniale. Mettre mes tee-shirts au congélo ? :o)