Enfin c'est pas tout à fait vrai, c'est un coup de teasing que je fais là ;-)
Il ne s'agit pas d'une reconversion au sens propre, au grand dam de la personne chargée par l'ANPE de me faire sortir ce que j'ai dans les tripes à coups de bilans de personnalité, de coaching et autres conneries. Je sais ce que je suis, ce que je veux, et je finis généralement par me débrouiller pour m'en approcher.

Non, je suis un peu lasse qu'on me regarde avec commisération quand je dis que j'ai un projet de "création d'entreprise" pour concevoir des chartes graphiques de sites web.
Offres d'emploi inexistantes, Bac +5 et compétences diverses exigés pour obtenir des stages non-rémunérés dans des conditions, disons-le, à chier; sous-traitances pour des sites en kit réalisés à l'étranger... J'ai eu le même coup avec la PAO que j'ai abandonnée, et maintenant c'est le domaine du web dans lequel il faudrait se battre comme des hyènes pour pouvoir en survivre. A cette occasion, je me permets de critiquer les associations qui sont subventionnées, ont des formateurs bénévoles et vendent des prestations commerciales. C'est nécessaire d'ouvrir l'accès à l'informatique au plus grand nombre, je suis d'accord. Mais quand l'assoc' se met à monnayer la création de CD-Roms thématiques sur commande, à intervenir pour du dépannage chez les particuliers en refilant des logiciels coûteux à ses adhérents... mouaif, quoi.

Bon, je n'abandonnerai pas les sites parce que j'ai de l'expérience, des réussites et une grande passion pour ce métier. Mais je ne veux pas la gâcher, justement, l'user (ni aller travailler chez environ 53% de la population). Mais il est peut-être temps que j'ajoute une carde à mon orque.

Et justement, il y a environ 2 semaines, une idée en forme de grand "Pourquoi pas ?" s'est mise à envahir mon esprit. Depuis, je passe beaucoup heures, tout mon temps en fait, à réfléchir à la meilleure manière de mener à bien ce projet. Je me renseigne sur le métier, les demandes dans la branche, les logiciels utilisés, les formations, les manières de les financer... Je télécharge des livres vieux d'un siècle et demi au titre improbable qui m'auraient fait fuir il y a peu, et je me sens même capable de me confronter pour la première fois depuis plus de 25 ans à des matières scolaires.

Je suis très enthousiaste, et j'espère que je ne trouverai pas trop de bâtons au milieu de mes roues :o)