Eh oui, après toutes ces démarches où j'ai navigué à vue en essayant d'apporter ce que je pensais comprendre de ce qu'on attendait de moi, le temps va toujours dans le même sens et on finit par arriver à LA date, l'échéance.

Alors après des mois de circuit administratif (pas encore totalement terminé), le drapeau à damier vient de s'agiter. C'est le dernier tour : sur la foi de ce que j'ai présenté, je suis enfin intégrée à cette SCOP qui aide les porteurs de projets à démarrer et fournit un encadrement juridique, administratif et un soutien moral. Une société de portage familiale en quelque sorte.

Mais voilà : ça y est, ce lundi je peux commencer et... ça me donne le vertige. J'ai passé mes dernières semaines à remplir des prévisions, la tête dans le sac pour ne pas vomir, et j'ai mis de côté la réalité. Maintenant il faut des commandes fermes, à un rythme soutenu, il faut les honorer (comment je vais maitriser mes nouvelles compétences ?), bâtir une organisation à partir de rien, refaire un site... En plus, beaucoup de monde me dit que c'est très dur, qu'il n'y a pas de boulot, qu'on va me rigoler au nez avec mes tarifs... Je suis obligée de m'excuser, avec un petit sourire, d'être optimiste.

Ce n'est plus pour de rire, et je n'ai pas eu le temps de m'y préparer en fait. Voilà, j'ai remporté le prix, j'en fait quoi maintenant ? C'est enthousiasmant mais gaAAAAark ! Ce que ça fout la trouille ! C'est moi au volant, je ne connais pas la route et j'ai le trac, quand même :o)