Oui, c'est pourtant bien ce qui est arrivé ce 26 janvier. Contrairement à ce qu'en a dit le journal local, aucun rapport avec cancer qu'il a eu. Il est décédé d'une rupture d'anévrisme, un tuyau qui pète et quelques secondes plus tard, c'est toute la machine qui a cessé de fonctionner. ça ne coûte rien à la sécu (faut-il qu'on demande remboursement d'une partie des taxes sur alcool et tabac ?*), et ça entraine moins de souffrances pour les proches (comptons une moyenne à 7 personnes, 1 dose de prozaque 2 fois par jour pendant 90 jours*).

  • Oui, je pense qu'on n'est pas loin du moment où on va répercuter notre façon de vivre sur les impôts indirects et taxes diverses.

Mais bon, c'est la meilleure manière de partir qu'on aie pu lui souhaiter.