Le bon copain à qui j'ai revendu mon premier eeepc s'est retrouvé "en panne" il y a quelques temps et n'a "pas osé me déranger". Il a apporté son netbook à un magasin de "vente et réparation", comme je crois qu'ils se nomment tous dans le coin. Et puis ils offrent des services de sites web (faut voir la gueule de certains sites), d'hébergement et tout et tout... Hem. Et dire que je complexe encore...

Le magasin a gardé l'appareil un temps certain, puis lui a rendu avec explications : "Je ne peux rien faire. Je l'ai ouvert, de toute façon c'est que des trucs chinois là-dedans, c'est de la merde".

Désolée pour ceux qui connaissent un peu l'informatique, les machines à laver, les voitures et toute autre électronique et qui auraient eu un aliment qui tache dans la bouche au moment où ils ont lu la dernière phrase. Trop tard :o)))

D'abord, ouvrir un netbook... en général ça se fait parce qu'on sait ce qu'on fait : changer le disque dur pour un SSD (pas de pièces mécaniques), de carte wifi, lui ajouter une fonction... mais pas par hasard. Autant la démarche pourrait se comprendre pour un ordinateur "tour" qui est fait pour être ouvert sans dégâts, afin de vérifier si rien n'est débranché, autant les netbooks peuvent être délicats à l'ouverture et en général personne ne se lance là-dedans sans avoir trouvé un reportage photo de la manipulation.

Mais surtout ! Eh bien... quel est le symptôme ? Un écran bleu qui "dit des trucs bizarres" et empêche l'accès au démarrage Windows XP. Sûr que ça doit venir du matériel, hein ?

D'ailleurs, ASUS (les eeepc) est un petit fabricant complètement inconnu qui n'équipe de ses cartes mère qu'un quart des ordis sur terre, non ? :o)