Des années de voisins toxiques (quand il poursuit tes chats avec un fusil...euphémisme). Un déménagement (il paraît que c'est une source de stress), des décès de tous les ascendants et de plein d'amis, de chats en peu de temps... Il me manquait des morceaux au tableau : le mec qui te quitte après 13 ans pour... ah, ça j'ai pas encore le droit de dire qui, mais pour une fausse excuse, qui te ment encore quelques jours avant pour que tu cherches et t'investisses encore pour l'avenir de la construction commune.

La menace d'une maladie auto-immune et un chômage irréversible (je cite mais c'est vraiment pas ça qui me fait chier). D'autres soucis de santé plus handicapants.

Oui oui, on devait se marier et adopter, ça fait un an qu'il fait le cul de plomb et que je mets ça sur le compte d'une hésitation naturelle. Par contre, j'ai bien remarqué qu'il ne m'écoutait pas du tout, ne retenait rien de ce qui me concernait, était parfois infernal. Harcèlement moral.

Il vient d'arrêter de fumer... promis depuis si longtemps mais pas pour moi donc. Et plus, cette rupture le laisse indifférent.

J'en reparlerai. Bien sûr.

Coup de grâce : titre chargé d'émotion de Willy de Ville à l'époque où il incarnait le groupe Mink de Ville, un des premiers artistes que j'ai... "suivi" on dirait aujourd'hui.

Au fait, j'ai un twitter, je sais pas comment le mettre ici. Je ne sais plus grand chose d'ailleurs.