Mardi j'ai très sans doute flingué un (vieil) aspirateur et mon dos, je me suis pourrie jusqu'à avoir l'impression de manger de la suie par tous les trous de la face, mais la cuisinière à bois semble tourner mieux que la dernière fois, quand j'ai failli me faire cramer ou m’asphyxier, au choix.

Il faisait 13° dans la cuisine quand j'y suis arrivée. Mais un peu plus tard, il y avait le doux son d'une cocotte minute qui cuisait des légumes d'au moins 3 semaines. Eh bien c'était délicieux aujourd'hui.

Bien que les maximales soient restées sous zéro, la neige a suffisamment ramolli pour que le camion de fuel arrive à livrer. Et surtout, il n'a pas reneigé comme c'était initialement prévu. Je ne suis donc plus totalement enclavée même si je doute de pouvoir remonter au cas où je sortirais de chez moi.

On n'est toujours pas à l'abri de pannes d'électricité, de téléphone, de réseau mobile ou même d'eau, mais les choses se présentent pour l'instant mieux que je ne le craignais.

Mes chats ont vraiment un grain. Comme leur maîtresse, je sais. Eux qui ne mettaient plus les pattes dehors depuis des mois n'ont pas arrêté de sortir aujourd'hui alors que c'est tout blanc et qu'il fait -5°. A cette heure-ci par contre, même programme que d'habitude. 4 carpettes poilues sur mon lit.

Les 6 œufs trop vieux que j'ai sortis hier pour le compost ont fait un heureux, et aujourd'hui j'ai mis à manger pour les petits oiseaux.